Home Le Pont des Trous Le Projet Seine-Nord

Articles en ligne


Le projet Seine-Nord
PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 03 Octobre 2012 21:18

Le Pont des Trous, un faux problème


Depuis 2006, on nous l'annonce, le Pont des Trous est condamné. Pourquoi ? À cause du canal Seine-Nord, il va constituer un goulot infranchissable aux gros bateaux. Mais quels bateaux ?

Le projet de liaison Seine-Nord a pour objectif de permettre la liaison par bateaux de 4500 tonnes entre le bassin parisien et Anvers, via la Lys. Pour permettre celle-ci, les Français doivent creuser le canal de Compiègne (projet plus ou moins remis en question depuis les récentes élections présidentielles françaises) et la Flandre a déjà mis la Lys au gabarit 4500 tonnes. Tournai et l'Escaut ne sont pas concernés.

Parallèlement, la Wallonie veut permettre la liaison Paris-Liège-Rotterdam à de plus grosses péniches et veut mettre le canal du Centre au gabarit 2000 tonnes, maximum que permettent les ascenseurs de Strepy-Thieu, à condition d'adapter ses biefs et l'ensemble du Canal du Centre. Une fois encore Tournai est hors-jeu. La cité se situe entre les deux liaisons.

Péniche 2800t Keiko


Pour la France, passer par l'Escaut à Tournai est accessoire, il y a déjà une liaison à la Lys et l'Escaut via le canal de la Sensée par Cambrai, Douai, Lille et la Deule.




Pour optimiser l'utilisation du canal du Centre, toujours au gabarit 1350 tonnes, la Wallonie veut obliger la France à rendre le canal de Condé à la navigation.

Alors que, moyennant adaptations pour la mise au gabarit 2000 tonnes, il y a aussi moyen de passer par le Grand-Large à Péronnes (canal Blaton-Nimy, toujours pas par Tournai), le seul argument trouvé est de mettre en balance l'aménagement du canal de Condé avec l'aménagement de la Lys à Comines, ou seul deux kilomètres (wallons) ne sont toujours pas au gabarit 4500 tonnes. Pour l'Europe, il s'agit pourtant de la première priorité.

Mise à jour le Lundi, 11 Novembre 2013 14:53
 


Valid XHTML and CSS.