Home Le Pont des Trous Liaison Seine-Escaut

Articles en ligne


Liaison fluviale à grand gabarit Seine-Escaut
PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 03 Octobre 2012 21:50

 

Le passage de l'Escaut vers la Lys est déjà possible via le canal de la Sensée et la deule.  Parler de liason Seine-Escaut pour le passage par Tournai est inexact.  Le passage le plus facile pour les bateaux de gros gabarit se fera par la France.  Qui donc va affraîter une péniche de 2000 tonnes alors que, moyennant un autre itinéraire, il sera possible d'employer des bateaux de 4500 tonnes ?


Suite à l'étude environnementale « ECOREM » présentant le projet Seine-Nord en Wallonie, nous avons réagi, faisant valoir notre point de vue. Une pétition de plus de 500 signatures a été réunie en moins de 15 jours.  Depuis plus rien ne transparaît officiellement et de plus en plus, il nous apparaît que :

  1. Les modifications au Pont des Trous et au centre-ville ne sont pas pertinentes : elles détruisent l'image de la ville et n'apportent que très peu de capacités de transport en plus au vu des coûts et désagréments causés à la population. Des péniches de 2800 tonnes (10,5 m de large et 110 m de long) chargées à 1800 tonnes à cause des limitations des écluses de Kain et Hérinnes traversent déjà la ville. Les travaux prévus permettraient le passage de péniches de 2000 tonnes (11,4 m de large sur 110 m de long), soit un gain de 200 tonnes.

    Pourquoi vouloir absolument faire passer ses péniches de 2000 tonnes qui n'existent pas en Wallonie alors que les péniches de 2800 tonnes sont bien réelles ? De nombreuses péniches de plus petit gabarit sont contraintes de naviguer à vide, faute de marchandises à transporter. S'agit-il seulement de privilégier une navigation de transit qui conduira à la disparition des petits bateliers et des commerces qui les appuient ? Commençons par utiliser pleinement les possibilités actuelles !

    destruction de l'image

    Le monument est complètement défiguré.  Toute évocation de la fonction défensive d'une porte d'eau est caduque.

  1. Le canal du Centre dans sa configuration actuelle ne permet pas actuellement le passage de bateaux de 2000 tonnes et rien ne garantit, vu le contexte budgétaire que celui-ci sera mis à gabarit. Ceci rend les travaux à Tournai de plus en plus caducs, évoquant de grands travaux inutiles.

  2. Rien ne garantit le passage sur l'Escaut de Hérinnes à Gand, sachant que la Flandre qui a intérêt à privilégier la navigation sur la Lys, doit aussi aménager l'Escaut et qu'elle est rarement empressée d'effectuer de gros travaux coûteux qui ne lui apportent rien (voir l'autoroute A8 à Halle).

  3. Le relèvement de tous les ponts de la ville (et ceux situés en aval de celle-ci) devrait être envisagé. Nous nous interrogeons d'ailleurs sur cette nécessité de 7 m de hauteur (permettant le passage de bateaux chargés avec 3 hauteurs de containers) alors que l'ensemble du projet Seine-Nord n'envisage que le passage de bateaux chargés à 2 hauteurs de containers, soit 5,25 m de hauteur.... Tous nos ponts permettent déjà ce passage ! Il s'agit de beaucoup de travaux et de sacrifices (destruction du Pont des Trous, embouteillages interminables en ville) pour les Tournaisiens au bénéfice de quelques grosses entreprises (carrières) tournées vers la France, situées en amont et qui, si besoin, peuvent très bien contourner l'Escaut par Cambrai (canal de la Sensée et de la Deule) pour rejoindre la Lys.

     










  4. De plus, les études wallonnes considèrent qu'il est hors de question de modifier quoique ce soit au Pont des Roulages (le moins haut) à cause du trafic ferroviaire.  Il y a alors de quoi se demander à quoi rime ce "jeu" et pourquoi effectuer des modifications sur les autres ponts car elles ne servent à rien.

  5. A qui profitent ses aménagements ?

    Tous les politiques justifient la démolition par le bénéfice économique mais aucun ne cite d'entreprises potentiellement intéressées. Les carrières exportent par le fleuve essentiellement vers la France et n'ont donc pas besoin de traverser la ville. Holcim, réalisant l'utopie d'un canal du Centre à 2000 tonnes à cour terme, a même privilégié la solution du chemin de fer : l'entreprise envisage des trains de 2200 tonnes permettant d'acheminer jusqu'à 70000 tonnes par semaines vers Mons....

    A long terme, les projets de construction du port fluvial de Vaulx visent à supprimer le port de Froyennes. Cela est-il suffisant comme motivation sachant que le trafic journalier du nouveau port est estimé à 4000 tonnes soit 3 à 4 péniches (cf. Le Courrier de l'Escaut du 03 juin 2011). 4000/3 = 1333,33 soit 3 péniches de 1350 tonnes.....

  6. Vu son coût la France hésite à concrétiser l'ensemble du projet Seine-Nord. De même, le coût des travaux à Tournai apparaît comme pharaonique comparé aux bénéfices escomptés pour la ville.

  7. L'actualité présente de nombreuses incohérences :
  • La Wallonie est pressée de clôturer le dossier de ce que nous devons appeler la destruction du Pont des Trous pour bénéficier des subsides Européens, peu importe si elle dispose des budgets ou non. Un bon père de famille, qui dispose d'un budget limité, adapte les travaux à ses moyens, quitte à recevoir moins de subsides, nos politiques, rêvant à leur nouveau jouet, n'hésitent pas à nous endetter.

  • Alors qu'officiellement aucune décision n'est encore prise, la pose d'une importante canalisation de gaz sous l'Escaut entre le quai des Vicinaux et le quai Donat Casterman est en cours afin d'alimenter le futur CHWAPI. Quelque soit la solution retenue, cette importante canalisation gênera les futurs travaux d'aménagement dans la courbe de l'Escaut. S'agit-il là d'une saine gestion en bon père de famille ?

  • Le Pont-à-Pont et ses abords viennent d'être rénovés et aménagés. Relever celui-ci revient à démolir ce qui est à peine terminé et causer de nouveaux embarras dans un quartier qui s'en passerait.
  • Malgré différents sondages et réunions "citoyennes"où les Tournaisiens ont marqué leur attachement à la forme actuelle du Pont des Trous, le politique n'en tient pas compte et veux imposer sa vision futuriste qui ne respecte en rien les spécificités et l'originalité d'un monument pourtant classé !
Mise à jour le Lundi, 11 Novembre 2013 14:59
 


Valid XHTML and CSS.