Home Les Citadelles La caserne belge

Articles en ligne


Caserne belge
PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 27 Janvier 2010 21:33

La caserne d'infanterie


En 1830, la citadelle est à peine terminée quand elle passe aux mains du jeune Etat belge. Elle n'a plus de raison d'être et la décision de démantèlement sera prise en 1863. Une partie des fortifications est alors détruite lors des essais de la dynamite par le Major du Génie Cocheteux en 1869. Une convention est signée entre l'Etat et la commune en 1875.

Une fois prise la décision de démanteler les fortifications de la citadelle, les bâtiments centraux de la citadelle forment l'ossature d'une nouvelle caserne : la caserne de la Citadelle.


 

 

 

 

 

 



Le 3e Régiment de Chasseurs à pied, cher au cœur des Tournaisiens, y prend ses quartiers à partir de 1877. Il y reste jusqu'à la deuxième guerre mondiale.

Il faut attendre les années 1880 pour assister au démarrage des travaux :

  • construction d'un bloc d'entrée en 1887,
  • pose d'un mur de clôture en deux phases (1882 et 1897),
  • surhaussement des casemates situées à l'arrière (front 2-3) et aménagement d'une boulangerie militaire (1890),
  • aménagement de différents mess dans le bloc hôpital de l'ancienne citadelle (1890),
  • construction de lavoirs dans ou en annexe des logements (1892-1895).

Emplacement des anciens lavoirs

Mise à jour le Mardi, 09 Février 2010 19:33
 
PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 27 Janvier 2010 21:53

De la caserne de la Citadelle à la Caserne Général Baron Ruquoy

 

Les principaux travaux sont terminés vers 1900. Peu de temps avant la première guerre mondiale, en 1913 et 1914, quatre des blocs de caserne sont surélevés afin d'en améliorer les capacités de logement.

Divers bâtiments (salle de gymnastique, écurie, cuisine,...) sont encore construits dans la caserne. Le 07 septembre 1924, un monument érigé à la mémoire des morts au Champ d'Honneur des 3e et 6e Régiments de Chasseurs à Pied est inauguré. Longtemps situé sur le puits principal de la citadelle, il est déplacé en janvier 1999 pour occuper un des angles de la cour d'honneur. C'est pendant l'entre-deux-guerres que la caserne de la Citadelle reçoit le nom de Quartier Général Baron Ruquoy du nom du colonel qui commandait le Régiment en 1914.

 

La cour d'honneur

En 1950, une série de nouveaux travaux est entreprise : nouvelles cuisines, complexe de maintenance à l'emplacement des casemates hollandaises du front 1-2 et rehaussement du dernier bloc de logement du pentagone (1952). Enfin, une nouvelle série de transformations a lieu en 1999 avec la construction d'un nouveau complexe technique à l'emplacement des casemates hollandaises du front 2-3 qui sont détruites.


 

 

 

 



Mise à jour le Vendredi, 29 Janvier 2010 22:41
 


Valid XHTML and CSS.