Home Le patrimoine militaire tournaisien

Articles en ligne


Caserne Saint-Jean PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 04 Février 2010 15:05

Retracer l'histoire du Quartier Saint-Jean, c'est aborder l'histoire de deux sites distincts qui seront finalement réunis pour former l'actuelle caserne Saint-Jean. La caserne d'aujourd'hui reprend le site des Casernes Saint-Jean construites par la volonté du Roi de France Louis XIV et une partie de l'ancien Couvent des Croisiers dissous par la volonté de Joseph II.


Le couvent des Croisiers

En 1284, Jehan Gui de Châtillon, seigneur de Saint-Jean des Chauffours, fait don de bâtiments aux frères de l'ordre de la Sainte-Croix et permet ainsi la fondation du couvent. En 1446, l'église actuelle est construite à la place de la chapelle primitive. En 1782, Joseph II décide de la suppression de 126 couvents qu'il juge inutiles. Le couvent sera alors transformé en caserne de cavalerie.

La chapelle du couvent des Croisiers a traversé les temps. Au fil des années, elle connaîtra différentes affectation comme fenil, écurie, parc à charbon, manège pour chevaux et finalement elle sera aménagée en salle de gymnastique en 1953. L'église est un bâtiment gothique construit en pierre de Tournai à l'exception du mur sud (intérieur)qui est construit en brique et auquel le cloître était accolé.


Les Casernes de Louis XIV

En juin 1667, Louis XIV s'empare de Tournai après un siège de 5 jours. Très vite, il décide de faire de Tournai un bastion avancé de la France. Des casernes sont construites au frais de la ville pour y loger la garnison. La première pierre des casernes Saint-Jean fut posée le 1er juillet 1673 par la reine Marie-Thérèse, épouse du roi Soleil. La construction des casernes est confiée à Josse de le Winghe, un Maître-maçon de la ville. Les travaux se terminèrent en juin 1679. Les casernes serviront, l’une à la cavalerie et l’autre à l’infanterie. A l’époque, leurs constructions se présentent sous la forme de deux grands rectangles constitués de hauts bâtiments entourant deux cours allongées.

En haut à droite, les casernes de Louis XIV, et à gauche, le couvent des Croisiers.

D'après le plan relief de 1701 (copie), Musée de Folklore de Tournai


La fusion des deux sites

En 1783, sur ordre de l'empereur d'Autriche Joseph II, le Couvent des Croisers est supprimé. Il sera finalement converti en caserne de cavalerie.
C'est ici que le 1er Régiment de Chasseurs à Cheval sera créé en octobre 1830 à partir d'éléments du Régiment de Hussards No 6 de l'armée des Pays-Bas


Les casernes Saint-Jean vers 1890.


La Caserne actuelle

Vétustes et fort délabrés, les anciens bâtiments disparaissent à partir de 1893 (BM 5) pour laisser la place aux bâtiments actuels. Les bâtiments autour de la cour centrale sont terminés en 1901. Un manège circulaire (piste de voltige) est construit en 1903.
C'est à partir de 1953 que le Quartier prend son aspect actuel avec la construction d'un nouveau bloc Etat-Major et l'aménagement de la cour centrale.


Après la première guerre mondiale, en 1916, le 3e Régiment d'Artillerie donne naissance au 11e Régiment d'Artillerie. Ce régiment restera à Tournai durant l'entre-deux guerres.
En septembre 1953, l'Ecole d'Ordonnance est transférée à Tournai à la caserne Saint-Jean. En 1971, elle devient l'Ecole Logistique du Matériel et, après fusion avec le centre Logistique de la Force Terrestre, est appelée Ecole de la Logistique en 1994. Elle est ensuite transférée vers le Quartier Ruquoy et le 5e Gp CIS s'y installe le 05 mai 2003.

 

Mise à jour le Dimanche, 14 Février 2010 14:23
 

Valid XHTML and CSS.